Accueil > Editorial > Brèves >

Une vidéo sur les terribles conditions d’élevage des cochons

21 novembre 2019



« Le sort que nous réservons à ces animaux, c’est l’enfer sur Terre ». Jeudi 21 novembre 2019, l’association de défense des animaux L 214 a diffusé une nouvelle enquête vidéo sur l’un des plus gros élevages de cochons du Finistère. Cette ferme XXL rattachée au groupe Triskalia détient entre ses murs 800 truies reproductrices et des milliers de cochons à engraisser.

Grâce aux images qu’elle a pu récolter, l’association décrit les conditions d’élevage de ces animaux, enserrés dans des cages, en détresse, blessés ou morts. Des cadavres jonchent le sol, « certains en état avancé de putréfaction », note Yann Arthus-Betrand qui commente la vidéo pour L 214.

Avec l’association, le photographe appelle les candidats des prochaines élections municipales à s’engager contre l’élevage intensif pour bannir la viande industrielle des cantines scolaires et augmenter la fréquence des repas sans viande.

Selon un sondage que l’association a commandé à l’IFOP, 73 % des Français sont favorables à ce que la viande, les œufs, les laitages et le poisson issus de l’élevage intensif soient exclus de la commande publique. 64 % souhaiteraient l’introduction de deux repas végétariens par semaine dans les cantines scolaires de leur commune.

Concernant l’élevage de Triskalia, l’association a décidé de porter plainte pour mauvais traitement et sévices graves sur animaux auprès du procureur de la République de Brest. Elle rappelle également que cette situation n’est pas isolée. En France, 95 % des cochons sont élevés selon le modèle intensif et standard.






Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.
Dans les mêmes dossiers       Animaux



Sur les mêmes thèmes       Agriculture