Accueil > On en parle >

Une surveillance citoyenne des accidents industriels

16 octobre 2020 / Observatoire des violences industrielles



On parle peu des accidents industriels. C’est la raison pour laquelle la plateforme d’autodéfense populaire Notre maison brûle a créé une cartographie des accidents industriels pour que le grand public puisse mieux appréhender les conséquences de ces catastrophes sur la santé.

En 2019, il y a eu en France 1.098 accidents industriels (incendies, explosions, pollutions des eaux, des sols ou de l’air) d’après le Bureau d’analyse des risques et pollutions industriels (Barpi). Il est chargé de rassembler, d’analyser et de diffuser les informations et le retour d’expérience en matière d’accidents industriels et technologiques pour le ministère de la Transition écologique et solidaire et sa direction générale de la prévention des risques. Ces accidents sont peu traités par les médias nationaux et sont souvent évitables. C’est la raison pour laquelle la plateforme d’autodéfense populaire Notre maison brûle a décidé, en partenariat avec Mediapart, de créer l’Observatoire des violences industrielles pour créer une cartographie des accidents industriels et d’en traiter un maximum pour que le grand public puisse mieux appréhender les conséquences de ces catastrophes pour la santé des travailleurs.travailleuses comme des habitants.habitantes et l’environnement.






Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.
Sur les mêmes thèmes       Pollutions