Journal indépendant, en accès libre pour tous, sans publicité ni actionnaire, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info

Violences sexistes

Une enquête pour viol et agression sexuelle ouverte contre Nicolas Hulot

L’étau juridique se resserre autour de Nicolas Hulot. Le parquet de Paris a annoncé le 26 novembre l’ouverture d’une enquête préliminaire pour « viol » et « agression sexuelle » à la suite des révélations de l’émission « Envoyé Spécial », a confirmé l’AFP.

L’émission a diffusé le 25 novembre quatre témoignages de femmes qui l’accusent d’agressions sexuelles et de viols. Sylvia, une des témoins, était mineure au moment des faits.

L’enquête s’ouvre donc pour « des faits susceptibles d’avoir été commis à Paris à l’égard d’une victime mineure », explique dans un communiqué Laure Beccuau, procureure de Paris.

Les investigations ont été confiées à la brigade de protection des mineurs (BPM) de la direction régionale de police judiciaire (DRPJ). « Elles s’attacheront à déterminer si les faits dénoncés peuvent caractériser une infraction pénale et si, au vu de leur ancienneté, la prescription de l’action publique est acquise », ajoute le communiqué.

La veille, le ministre de la Justice, Éric Dupond-Moretti, avait déclaré que si « les faits énoncés étaient prescrits, cela n’interdisait pas au parquet de mener une enquête pour recherche d’autres plaignants éventuels ».

Depuis la diffusion de l’émission, d’autres témoignages ont été envoyés aux équipes d’« Envoyé Spécial » : celui de l’animatrice et comédienne belge Maureen Dor et celui d’une ancienne employée de TF1.

C’est maintenant que tout se joue…

La communauté scientifique ne cesse d’alerter sur le désastre environnemental qui s’accélère et s’aggrave, la population est de plus en plus préoccupée, et pourtant, le sujet reste secondaire dans le paysage médiatique. Ce bouleversement étant le problème fondamental de ce siècle, nous estimons qu’il doit occuper une place centrale et quotidienne dans le traitement de l’actualité.

Reporterre est un exemple rare dans le paysage médiatique : totalement indépendant, à but non lucratif, en accès libre, et sans publicité.
Le journal emploie une équipe de journalistes professionnels, qui produisent chaque jour des articles, enquêtes et reportages sur les enjeux environnementaux et sociaux. Nous faisons cela car nous pensons que la publication d’informations fiables, transparentes et accessibles à tous sur ces questions est une partie de la solution.

Vous comprenez donc pourquoi nous sollicitons votre soutien. Des dizaines de milliers de personnes viennent chaque jour s’informer sur Reporterre, et de plus en plus de lecteurs comme vous soutiennent le journal. Les dons de nos lecteurs représentent plus de 97% de nos ressources. Si toutes les personnes qui lisent et apprécient nos articles contribuent financièrement, le journal sera renforcé. Même pour 1 €, vous pouvez soutenir Reporterre — et cela ne prend qu’une minute. Merci.

Soutenir Reporterre

📨 S’abonner gratuitement aux lettres d’info

Abonnez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’abonner