Accueil > Editorial > Brèves >

Une dizaine d’opposants à Cigéo convoqués au tribunal de Bar-le-Duc

21 décembre 2018



Ce vendredi 21 décembre, Kévin Le Fur, le juge d’instruction du Tribunal de grande instance de Bar-le-Duc, en charge de l’enquête pour association de malfaiteurs visant des opposants à Cigéo, a convoqué une dizaine de militants afin d’ouvrir les scellés. Ceux-ci proviennent des perquisitions menées le 20 juin dernier dans plusieurs lieux d’habitation. Les scellés désignent l’ensemble des objets ou des documents saisis lors d’une perquisition ou d’une fouille, et placés sous main de justice pour servir à l’instruction.

Une dizaine de personnes, y compris la mère d’une militante, ont donc été convoquées, dont plusieurs opposants visés par un contrôle judiciaire leur interdisant d’entrer en contact et de se parler.

Les opposants ont dénoncé un scandale d’État. Dans une pétition lancée en ligne le mois dernier, ils ont expliqué : « Derrière le masque d’une banale enquête pénale, une "affaire Bure" se profile. Les "techniques spéciales d’enquête" de la loi du 3 juin 2016 sur la "criminalité organisée et le terrorisme" servent en réalité à asphyxier la contestation du plus gros projet industriel français. »

Ce vendredi à 9h00, un rassemblement a été organisé devant le Tribunal de Bar-le-Duc.

 Source : Manif-est.info.

 Photo : A Paris, le 14 novembre 2018 (© Lorène Lavocat/Reporterre)






Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.

Lire aussi : À Bure, la justice sert à réprimer la lutte contre les déchets nucléaires
Dans les mêmes dossiers       Déchets nucléaires