Accueil > Editorial > Brèves >

Un rapport officiel étudie comment atteindre le « zéro artificialisation » des sols

25 juillet 2019



Dans la lignée du « plan biodiversité », présenté par le gouvernement en été 2018, France Stratégie vient de formuler, ce 23 juillet 2019, des propositions pour freiner l’artificialisation des sols. Cet organisme placé sous la tutelle du Premier ministre pense qu’il est possible d’atteindre l’objectif « zéro artificialisation nette » des terres. Mais cela supposerait des mesures très ambitieuses. Il faudrait selon le rapport réduire de 70 % l’artificialisation liée au bâti d’ici 2030, donner la priorité à la densification des espaces déjà artificialisés et augmenter progressivement la densité des constructions neuves.

Parkings goudronnés, entrepôts, bâtiments, routes, réseaux ferroviaires… Pour rappel, en France, 3,5 millions d’hectares sont aujourd’hui artificialisés, soit 6,3 % du territoire métropolitain. 20.000 hectares de plus sont chaque année bétonnés. Plusieurs facteurs aggravent la situation, comme l’étalement urbain, la préférence des Français pour l’habitat individuel ou les stratégies d’installation des entreprises en périphérie des pôles urbains, pour bénéficier d’un foncier moins cher.

Si rien n’est fait pour stopper la tendance actuelle, en 2030, « 280.000 hectares supplémentaires auront été artificialisés », analyse France stratégie.

L’organisme propose plusieurs mesures pour résorber le phénomène. Il faudrait « diminuer les logements vacants » et imposer une obligation de densification : « Les pistes les plus prometteuses consistent à introduire dans les plans locaux d’urbanisme un coefficient d’occupation des sols minimal et à fixer une part minimale de nouvelles constructions à réaliser sur des zones déjà artificialisées », écrivent les auteurs du rapport. France stratégie pense également qu’il serait nécessaire d’« exclure de l’éligibilité au dispositif Pinel et au prêt à taux zéro les constructions sur des terres non artificialisées  ». Un vaste chantier qui demande à être suivi d’effet..






Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.

Lire aussi : Artificialisation des sols : « Même là où la France se dépeuple, le béton continue à croître »
Dans les mêmes dossiers       Étalement urbain