Accueil > Editorial > Brèves >

Roger Hallam, co-fondateur d’Extinction Rebellion, soulève l’indignation par ses propos sur l’Holocauste

21 novembre 2019



Dans une interview publié mercredi 20 novembre par le quotidien allemand Die Zeit, Roger Hallam, co-fondateur d’Extinction Rebellion a jugé que l’Holocauste n’était « qu’une connerie [fuckery] de plus dans l’histoire humaine ». Pour Roger Hallam, « le fait est que des millions de personnes dans notre histoire ont été régulièrement tuées dans des circonstances terribles ». Il cite ainsi l’exemple du génocide au Congo, dans lequel « les Belges sont venus au Congo à la fin du XIXe siècle et l’ont décimé ».

M. Hallam considère l’attitude allemande face à l’Holocauste comme néfaste : « L’ampleur de ce traumatisme peut être paralysante » et « cela nous empêche d’en tirer des leçons ». Selon l’activiste britannique, des génocides se sont produits à plusieurs reprises au cours des 500 dernières années. « Pour être honnête, on pourrait dire que c’est un événement presque normal. »

Les déclarations de M. Hallam ont suscité une très vive réprobation de nombreuses personnalités. Il s’est aussi attiré les foudres de l’antenne allemande du mouvement écologiste. « Nous nous distançons nettement des déclarations de Roger Hallam qui minimisent et banalisent l’Holocauste », écrit-elle dans un message sur Twitter. « Roger bafoue les principes des XR qui ne tolèrent pas l’antisémitisme et n’est plus le bienvenu chez XR Allemagne ».

L’éditeur allemand du cofondateur de XR a annulé la publication de son nouveau livre, dont la sortie était prévue le 26 novembre. Le ministre des Affaires étrangères Allemand, Heiko Maas, a également condamné les remarques de Roger Hallam : « Assassiner et détruire industriellement les Juifs est tout simplement inhumain », a-t-il déclaré.

« Je suis vraiment désolé pour les mots que j’ai utilisés », a réagi Roger Hallam sur un post facebook. « Je souhaite m’excuser pour la blessure et l’indignation qu’ils ont causée. Je comprends qu’un tel débat est obscène et insultant, en particulier pour tous ceux qui restent hantés par les mémoires de ce qui est arrivé et pour tous ceux qui ont perdu des personnes qu’ils aimaient. »

Il ajoute que « l’Holocauste a mené toute l’Europe à dire ‘plus jamais’, pourtant nous ne reconnaissons et n’agissons pas sérieusement par rapport à ce qui est en train de se dérouler sous nos yeux, alors que nous injectons des quantités toujours plus grandes de CO2 et d’autres polluants dans notre atmosphère. »

Dénonçant « un système médiatique global qui sous-estime la crise climatique en faveur du sensationnalisme, ou qui promeut le climatoscepticisme », il estime que convoquer l’émotion serait « le seul moyen que l’on peut obtenir des personnes à faire quelque chose (...) au regard de la crise climatique et du génocide que se déroule déjà » en raison de cette crise climatique.

Une possibilité d’exclusion du cofondateur

Le mouvement Extinction Rebellion, mercredi 20 novembre a « dénoncé sans réserves » les propos de Roger Hallam. « Les personnes juives et beaucoup d’autres se sentent profondément blessées aujourd’hui. (...) Nous exprimons notre solidarité avec XR Allemagne, avec les communautés juives, et avec tous ceux qui ont été affectés par l’Holocauste, à la fois dans le passé et dans notre temps » ». Le mouvement suggère d’exclure le cerveau stratégique du mouvement Extinction Rebellion, apparu au Royaume-Uni en 2018. « Nous nous positionnons préférablement par des issues réparatrices, même si dans quelques cas l’exclusion est nécessaire », écrivent les auteurs du communiqué.

 Source : Reporterre

 Photo : Roger Hallam (Heathrow Pause)






Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.
Dans les mêmes dossiers       Extinction Rebellion



Sur les mêmes thèmes       Politique