Accueil > Editorial > Brèves >

Ouverture d’une enquête publique sur le projet controversé de laverie nucléaire

12 novembre 2019



Une enquête publique concernant le projet de laverie nucléaire à Suzannecourt, en Haute-Marne, aura lieu du 12 novembre au 20 décembre 2019.

Comme l’avait expliqué Reporterre l’an dernier, les « laveries nucléaires » sont des blanchisseries industrielles spécialisées dans la décontamination du linge radioactif. L’entreprise Unitech compte en installer une près de Joinville-en-Champagne, non loin de Bure. Localement, ce projet suscite une vive opposition : près de 700 personnes, selon les organisateurs, ont manifesté en septembre dernier pour marquer leur opposition ; 28 communes ont délibéré contre la laverie.

À ce jour, « rien n’est clair sur le sujet », a constaté l’association d’opposants Cedra, dénonçant « toujours autant d’opacité, de non-dits, de mensonges ».

D’après des documents que le Cedra a pu consulter, outre la blanchisserie de linge radioactif, Unitech souhaiterait mener « une activité de décontamination et d’entreposage nucléaire, complètement passée sous silence jusqu’alors, et pourtant responsable de 81% de la radioactivité totale du site, a révélé l’association. Des rejets atmosphériques importants s’échapperaient chaque jour de 11 cheminées, parmi eux des métaux lourds comme le mercure, le cobalt, le plomb ou l’arsenic ou des composés organiques volatiles ».

Pourtant, la préfète de la Haute-Marne aurait déclaré aux opposants ne pas avoir connaissance du projet de décontamination et d’entreposage, et leur aurait assuré que l’enquête publique d’Unitech ne porterait que sur le projet de laverie, et non sur les activités de décontamination. Cette « omission » a fait réagir le Cedra : « Qu’est-ce que l’on essaye de nous faire avaler ? (…) Une manœuvre de plus pour faire passer la pilule ? »

Ainsi, une semaine avant l’enquête publique, nous pointons un fossé abyssal entre le sujet de l’enquête publique et les documents de la société Unitech. Nous restons en alerte et ne laisserons pas se dérouler une enquête publique biaisée dans son contenu. Qu’il en soit assuré ! Cedra

Une manifestation est prévue le 14 décembre.






Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.

Lire aussi : En Haute-Marne, l’industrie nucléaire veut blanchir son linge dans l’opacité
Dans les mêmes dossiers       Déchets nucléaires