Accueil > Editorial > Brèves >

Marcos Tulio Cruz, leader paysan assassiné au Honduras

11 octobre 2019



Nouveau meurtre contre un dirigeant paysan au Honduras : dans la nuit du mardi 8 octobre, deux inconnus vêtus d’un uniforme militaire et lourdement armés, le visage couvert d’une cagoule noire, ont fait irruption dans la maison de Marcos Tulio Cruz. Les assassins ont maîtrisé et battu ceux qui se trouvaient là. Ils ont menotté Marcos Tulio et l’ont emmené dans une camionnette grise. Son corps a été retrouvé dans une décharge, avec des signes de torture à la machette et d’autres blessures par balles.
 
Marco Tulio était un agriculteur victime d’expulsion violente. Il militait pour le respect des droits humains et pour la défense et la récupération des terres des familles de paysans du nord du Honduras, pays où la violence et l’insécurité sont liées aux gangs, aux cartels de la drogue et à l’accaparement des terres pour les industries extractives, contre lesquelles les nombreuses communautés autochtones tentent de se défendre.
 
Le Centre de recherche et de promotion des droits de l’homme (Ciprodeh) a condamné la « persécution, la criminalisation et l’assassinat de dirigeants paysans », qui s’intensifient au Honduras. L’organisation a appelé les institutions honduriennes à « mener rapidement une enquête et à mettre fin à l’impunité des assassins ».
 
Le Ciprodeh demande le soutien d’autres organisations nationales et internationales pour condamner les meurtres et la violation des droits humains au Honduras.
 






Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.
Sur les mêmes thèmes       Libertés