Accueil > Editorial > Brèves >

Lubrizol : la préfecture s’opposerait à la nomination d’un expert indépendant

3 octobre 2019



Actualisation - Vendredi 4 octobre 2019 - L’Etat a finalement accepté la nomination d’un expert indépendant, annonce l’association Respire.


« L’État cherche à dissimuler des informations essentielles » sur Lubrizol, dénonce dans un communiqué l’association Respire, ce jeudi 3 octobre. Elle dénonce en particulier deux points :

Autre information demandée, celles relatives aux pompiers qui sont intervenus : « Nous avons appris (dans la presse) que certains pompiers, présents sur les lieux ont connu des malaises et ont effectué ensuite des prises de sang. Les résultats de ces mesures n’auraient pas été communiquées aux pompiers eux-mêmes. Nous demandons la publication de ces résultats (de façon anonymisée pour préserver le secret médical) afin de savoir ce que les autorités recherchent et s’il y a des problèmes spécifiques chez les personnes les plus exposées », indique le communiqué.






Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.

Lire aussi : Lubrizol : les autorités connaissaient le risque d’incendie
Dans les mêmes dossiers       Lubrizol



Sur les mêmes thèmes       Pollutions