Accueil > Editorial > Brèves >

Les gardes forestiers ont manifesté contre la privatisation de l’ONF

10 juin 2019



Vendredi 7 juin 2019, lors du Congrès national des communes forestières à Épinal (Vosges), des centaines de fonctionnaires de l’Office national des forêts (ONF) se sont mobilisés pour montrer leur opposition au démantèlement du service public forestier. Dans un article, Reporterre rappelait que de lourdes menaces planent actuellement sur cet établissement public.

Le nombre de ses salariés a fortement diminué, son déficit culmine à 360 millions d’euros et un projet décret, en ce moment en consultation, propose de supprimer la consultation de l’ONF en cas de défrichement.

Un rapport interministériel devrait être rendu public sous peu. Il pourrait remettre en cause l’existence même de l’établissement et livrer la gestion des forêts publiques à des prestataires privés. Vendredi 7 juin, l’intersyndicale souhaitait interpeller lors du congrès des communes forestières le ministre de l’Agriculture, Didier Guillaume, sur cette future réforme mais le ministre ne s’est finalement pas déplacé et a annulé son intervention. Les gardes forestiers restent donc dans l’attente.







Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.

Lire aussi : Forêts publiques : l’État réfléchit au démantèlement de l’ONF
Dans les mêmes dossiers       Forêt