Accueil > Editorial > Brèves >

Les feux qui parcourent l’Indonésie rendent le ciel rouge

24 septembre 2019



Chaque année, les incendies en Indonésie créent une brume de fumée qui peut finir par couvrir toute la région de l’Asie du Sud-Est. Ce week-end, elle a rougi le ciel de manière spectaculaire dans la région de Jambi, sur l’île de Sumatra.

Eka Wulandari, du village de Mekar Sari dans la province de Jambi, a capturé le ciel rouge sang dans une série de photos prises vers midi samedi 21 septembre (photo de tête).

Les conditions de brume étaient particulièrement « épaisses ce jour-là », dit-il.
Le jeune homme de 21 ans a affiché les photos sur Facebook. Elles ont depuis été partagées plus de 34.000 fois.

Un autre utilisateur de Twitter a publié une vidéo montrant des ciels aux couleurs similaires. « Ce n’est pas Mars. C’est Jambi », a déclaré l’utilisateur Zuni Shofi Yatun Nisa. « Les humains ont besoin d’air pur, pas de fumée. »

 Texte du tweet : « C’est dans l’après-midi, pas la nuit. Sur la Terre, pas sur Mars. Ce n’est pas dans l’espace. C’est nous qui respirons avec des poumons, pas avec des branchies. Nous, les humains, avons besoin d’air pur, pas de fumée. Lieu : Kumpeh, Muaro Jambi »

Le professeur agrégé Koh Tieh Yong, de l’Université des sciences sociales de Singapour, explique que ce phénomène, connu sous le nom de diffusion de Rayleigh, est lié à certains types de particules : "Dans la brume de fumée, les particules les plus abondantes ont une taille d’environ 1 micromètre, mais ces particules ne changent pas la couleur de la lumière que nous voyons", a-t-il déclaré à la BBC. "Il y a aussi des particules plus petites, d’environ 0,05 micromètres ou moins, qui ne forment pas beaucoup de brume mais qui sont encore un peu plus abondantes pendant une période de brume sèche mais cela suffit pour donner une tendance supplémentaire à diffuser la lumière rouge plus en avant et en arrière que la lumière bleue - et c’est pourquoi vous verriez plus de rouge que de bleu".

Cette année, les niveaux de brume sèche ont été parmi les pires depuis des années. La brume sèche est causée par l’écobuage généralisé en Indonésie et, dans une moindre mesure, dans certaines parties de la Malaisie. Les feux atteignent généralement leur point culminant de juillet à octobre pendant la saison sèche indonésienne. Selon l’agence nationale indonésienne chargée des catastrophes, quelque 328.724 hectares de terres ont déjà été brûlés au cours des huit premiers mois de l’année.

Une partie de la responsabilité de la brume sèche incombe aux grandes entreprises et aux petits exploitants agricoles, qui profitent des conditions sèches pour défricher la végétation des plantations d’huile de palme, de pâte à papier et de papier. Cette technique de brûlis est le moyen le plus facile pour les agriculteurs de défricher leurs terres et les aide à se débarrasser de toute maladie qui pourrait avoir affecté leurs cultures.

Cependant, ces incendies échappent souvent à tout contrôle et se propagent dans les zones forestières protégées.

 Source : BBC






Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.

Lire aussi : En Indonésie, d’immenses feux de forêt menacent le climat et les populations
Dans les mêmes dossiers       Forêts tropicales