Accueil > Editorial > Brèves >

Les dirigeants indépendantistes catalans condamnés à 9 ans de prison ou plus

14 octobre 2019



La Cour suprême espagnole a condamné, ce lundi 14 octobre, neuf des douze responsables catalans à des peines allant de 9 à 13 ans de prison pour sédition et détournement de fonds publics. Ils étaient jugés pour leur participation aux événements indépendantistes d’octobre 2017, dont le référendum d’autodétermination, déclaré illégal par le gouvernement espagnol.

Des peines lourdes, mais cependant inférieures à celles réclamées par le parquet qui avait requis jusqu’à 25 ans de prison. La Cour suprême a en effet retenu contre eux le chef d’accusation de sédition, passible de peines moins graves que celui de rébellion, qui est un crime contre la constitution. L’ancien président régional Carles Puigdemont n’a pas été jugé, puisqu’il s’est réfugié en Belgique.

Sur Twitter, le conseiller régional d’Occitanie Gérard Onesta a dénoncé un verdict stupide et haineux.

Ce lundi soir, des manifestations se dérouleront dans toute la Catalogne, ont annoncé l’Assemblée nationale catalane (ANC) et Omnium cultural, les deux associations qui ont organisé depuis des années des manifestations de masse pour l’indépendance.

 Source : Ouest-France.






Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.

Lire aussi : Gérard Onesta : « En Catalogne, le gouvernement espagnol a bafoué les droits fondamentaux »
Sur les mêmes thèmes       Libertés