Accueil > Editorial > Brèves >

Les associations écologistes dénoncent des « actions violentes » de la FNSEA

17 février 2020



Les agriculteurs de la FDSEA et des Jeunes Agriculteurs de Haute-Garonne ont, dans la nuit de jeudi à vendredi 14 février, jeté paille, œufs, poubelles et lancé des messages d’insultes devant les locaux toulousains de l’association France nature environnement Midi-Pyrénées. Les événements se sont déroulés « sous le regard passif de la police, comme le montrent les images », note l’association, qui dénonce « une tentative d’intimidation qui intervient dans le cadre du “dialogue” réclamé par la FNSEA sur la mise en place de zones de non-traitement (ZNT) aux pesticides près des habitations. »

Ce même 14 février, cette fois-ci dans les Côtes-d’Armor, des agriculteurs affiliés à la FNSEA (Fédération nationale des syndicats d’exploitants agricoles) ont tenté d’empêcher une conférence sur la méthanisation de l’association de sauvegarde de la vallée du Meu. Les agriculteurs ont bloqué les entrées du village puis tenté de perturber la conférence, qui a finalement pu se tenir grâce à une intervention des gendarmes, rapporte l’association Eaux et rivières de Bretagne. Cette dernière, dans un communiqué, indique qu’elle n’acceptera pas que « le débat public sur des sujets touchant à l’environnement soit empêché par des actions violentes ».

FNE Midi-Pyrénées note que ces actes ont eu lieu alors que la cellule Demeter de renseignement sur les atteintes au monde agricole vient d’être créée : « Définie comme “protégeant les agriculteurs des violences”, la création d’une telle cellule semble finalement avoir décuplé le sentiment d’impunité chez certains agriculteurs : pourquoi protéger spécifiquement cette profession, alors que certains agriculteurs sont eux-mêmes les agresseurs ? Il est temps de dissoudre cette cellule Demeter, témoin du clientélisme de l’État envers la FNSEA. »






Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.

Lire aussi : Armé d’une tronçonneuse, le milicien FNSEA hurle : « Ta gueule, salope »
Sur les mêmes thèmes       Agriculture Libertés