Accueil > Brèves >

Les Chiliens votent en faveur d’une nouvelle Constitution

26 octobre 2020



Au Chili, 78 % des votants se sont prononcés dimanche 25 octobre en faveur d’une nouvelle Constitution. Le pays va donc en finir avec le texte actuel, adopté en 1980 sous la dictature du général Pinochet, et qui a permis d’institutionnaliser le projet néolibéral du régime, notamment en poussant la privatisation de nombreux biens communs, comme l’eau.

D’après la coalition d’ONG chiliennes pour l’action climatique, les Chiliens se sont particulièrement mobilisés en faveur d’une nouvelle Constitution dans les zones sacrifiées et les régions fortement touchées par des problèmes environnementaux.

Le président de droite Sebastian Piñera, vivement critiqué part le mouvement social chilien, a salué la victoire de la démocratie : « Jusqu’ici, la Constitution nous a divisés. À partir de maintenant, nous devons tous collaborer pour que la nouvelle Constitution soit un grand cadre d’unité, de stabilité et d’avenir. »

C’est le début d’un long processus constituant pour le pays. Les Chiliens désigneront en effet 155 personnes chargées de rédiger la nouvelle Constitution, le 11 avril 2021. Une fois élue, l’Assemblée constituante disposera d’un an maximum pour rédiger un nouveau texte, qui sera soumis à l’approbation de la population à travers un nouveau référendum, qui se tiendra, au plus tard, début 2022.

De nombreuses organisations environnementales chiliennes entendent désormais pousser pour une « Constitution écologiste », qui prenne en compte les nombreux défis climatiques et de biodiversité auxquels doit faire face le pays.






Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.

Lire aussi : Face au manque d’eau, les Chiliens s’entraident
Sur les mêmes thèmes       International