Journal indépendant, en accès libre pour tous, sans publicité ni actionnaire, financé par les dons de ses lecteurs
Recevoir la lettre d'info

Agriculture

Le projet des 4.000 bovins est abandonné

Le projet de ferme-usine des 4.000 bovins a été rejeté par la préfecture de Saône-et-Loire. Situé à Digoin, le il visait la création d’un centre géant d’allotement afin de préparer à l’export de près de 4.000 jeunes bovins à la fois. Reporterre avait enquêté sur le sujet. Regroupés afin d’être mis en quarantaine, les veaux (principalement), issus d’élevages de la région charolaise et d’ailleurs, auraient été envoyés par camions et bateaux vers le Maghreb, la Turquie voire même la Chine, annonçait le dossier.

Le commissaire enquêteur, après la procédure d’enquête publique, avait émis un avis défavorable. La préfecture a donc suivi cet avis. Les associations s’étaient également fortement mobilisées, sur le terrain, contre ce projet.

La Confédération paysanne, syndicat opposé au projet, estime que « cette décision est une très bonne nouvelle. Nous avions manifesté contre ce projet d’élevage industriel qui ne répond en rien au manque de revenu et de reconnaissance des paysan-ne-s et cause des dégâts environnementaux importants. (...) C’est le principe même de ces fermes-usines qui doit être abandonné. »

C’est maintenant que tout se joue…

La communauté scientifique ne cesse d’alerter sur le désastre environnemental qui s’accélère et s’aggrave, la population est de plus en plus préoccupée, et pourtant, le sujet reste secondaire dans le paysage médiatique. Ce bouleversement étant le problème fondamental de ce siècle, nous estimons qu’il doit occuper une place centrale et quotidienne dans le traitement de l’actualité.

Reporterre est un exemple rare dans le paysage médiatique : totalement indépendant, à but non lucratif, en accès libre, et sans publicité.
Le journal emploie une équipe de journalistes professionnels, qui produisent chaque jour des articles, enquêtes et reportages sur les enjeux environnementaux et sociaux. Nous faisons cela car nous pensons que la publication d’informations fiables, transparentes et accessibles à tous sur ces questions est une partie de la solution.

Vous comprenez donc pourquoi nous sollicitons votre soutien. Des dizaines de milliers de personnes viennent chaque jour s’informer sur Reporterre, et de plus en plus de lecteurs comme vous soutiennent le journal. Les dons de nos lecteurs représentent plus de 97% de nos ressources. Si toutes les personnes qui lisent et apprécient nos articles contribuent financièrement, le journal sera renforcé. Même pour 1 €, vous pouvez soutenir Reporterre — et cela ne prend qu’une minute. Merci.

Soutenir Reporterre

📨 S’abonner gratuitement aux lettres d’info

Abonnez-vous en moins d'une minute pour recevoir gratuitement par e-mail, au choix tous les jours ou toutes les semaines, une sélection des articles publiés par Reporterre.

S’abonner