Accueil > Editorial > Brèves >

Le gouvernement reporte le CDG Express à la fin 2025, après les Jeux olympiques de Paris

31 mai 2019



La ministre des Transports Elisabeth Borne a annoncé mercredi 29 mai « un report » de la mise en service de la future liaison ferroviaire CDG Express « à fin 2025 afin de limiter l’impact des travaux » sur les usagers du RER B. Elle a aussi soutenu que cette ligne, qui a « trop longtemps souffert de renoncements », n’en restait pas moins « indispensable pour Paris et l’Ile-de-France ». La présidente de la région Île-de-France Valérie Pécresse et la maire de Paris Anne Hidalgo se félicitent de ce report, mais resteront attentives aux options proposées dans les prochaines années.

Prévu pour être opérationnel pour les Jeux olympiques de Paris 2024, le CDG Express devait initialement entrer en service le 31 décembre 2023 entre Paris et l’aéroport de Roissy Charles-de-Gaulle. Ce ne sera donc finalement pas le cas avant la fin 2025.

La ville de Paris appelle le gouvernement à organiser au plus vite « une réunion associant tous les élus locaux concernés pour s’assurer que ce nouveau calendrier respectera scrupuleusement le programme de rénovation des lignes existantes, et tout particulièrement des lignes B du RER et K du Transilien, ainsi que de la ligne du TER Hauts de France ».

Le comité d’organisation des Jeux olympiques et paralympiques Paris 2024 estime que cette annonce ne « remet pas en cause la bonne organisation des Jeux de Paris 2024 qui s’appuie sur un plan de transport solide », considérant que le CDG Express « ne répondait pas à un besoin en tant que tel pour la bonne organisation des Jeux ».






Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.

Lire aussi : L’opposition grandit contre le train des riches Charles-de-Gaulle Express
Dans les mêmes dossiers       Transports