Accueil > Brèves >

Le Parlement européen veut mettre fin à la déforestation mondiale provoquée par l’UE

23 octobre 2020



Le Parlement européen a voté, jeudi 22 octobre, en faveur d’un rapport demandant à la Commission de présenter un cadre juridique européen pour mettre fin à la déforestation mondiale provoquée par l’Union européenne (UE). Il pousse la Commission à légiférer pour garantir aux consommateurs de l’UE du soja, du bœuf, de l’huile de palme ou encore du caoutchouc produits sur des terres déjà défrichées.

« Alors que la consommation de l’UE représente environ 10 % de la déforestation mondiale et qu’aucune règle de l’UE n’interdit la mise sur le marché européen de produits qui ont contribué à la destruction des forêts, le Parlement exige avec force la mise en place d’un cadre juridique européen basé sur des exigences obligatoires de diligence raisonnable », a expliqué Éric Andrieu, vice-président socialiste du groupe S&D (socialistes et démocrates) membre de la commission de l’environnement. Il a affirmé que jusqu’à présent, les différentes initiatives, certifications et labels n’ont pas réussi à freiner la déforestation dans le monde.

« L’Union européenne doit se donner les moyens de contrer la déforestation dont elle est responsable, a affirmé Michèle Rivasi, eurodéputée EELV et rapporteure pour avis pour la Commission du développement. Elle doit prendre dès que possible des sanctions commerciales contre les entreprises et les banques qui soutiennent la déforestation. Nos enfants nous regardent… la forêt aussi ! »

Il y a « urgence » à agir, pour les cent ONG réunies par la campagne mondiale Together4Forests (Ensemble pour les forêts). Car l’Amazonie brésilienne n’est pas la seule forêt à partir en fumée. Dans les autres pays du Mercosur, les feux pour défricher de nouvelles terres ont augmenté de 170 % en Argentine et de 46 % au Paraguay en 2020, par rapport à la dernière saison sèche.






Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.

Lire aussi : Le traité Mercosur aurait des conséquences désastreuses pour l’Amazonie
Dans les mêmes dossiers       Forêts tropicales