Accueil > Editorial > Brèves >

La sécurité sanitaire de l’alimentation est très mal contrôlée, dit la Cour des comptes

6 février 2019



« Des insuffisances subsistent à toutes les étapes de la chaîne de contrôle de la sécurité sanitaire de l’alimentation, depuis les autocontrôles réalisés par les entreprises jusqu’à la publication des résultats des inspections », écrit la Cour des comptes dans son rapport annuel publié ce 6 février.

Inefficacité des rappels de produits (que démontre l’affaire Lactalis), moyens humains insuffisants pour contrôler certains établissements (contrôle une fois tous les 15 ans en moyenne pour les restaurants), résultats de certains contrôles tenus secrets, « gouvernance complexe de la politique de sécurité sanitaire de l’alimentation », etc.

« Le nouveau rapport de la Cour des comptes confirme ce que Foodwatch dénonce, scandale après scandale », s’insurge l’ONG dans un communiqué de presse ce 6 février également. « La Cour des comptes hausse le ton et qualifie d’anormale l’opacité sur les résultats de toute une partie des contrôles publics, notamment ceux opérés par la répression des fraudes. Le temps de la transparence est venu. L’opacité n’est plus tenable face à la répétition des scandales alimentaires », insiste Karine Jacquemart, directrice générale de Foodwatch France.






Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.
Dans les mêmes dossiers       Alimentation