Accueil > Editorial > Brèves >

La restauration des forêts tropicales dégradées est possible, selon une étude

6 juillet 2019



Publiée le 3 juillet 2019 dans la revue Science Advances, cette nouvelle étude a repéré dans les Amériques, en Afrique et en Asie du Sud-Est, plus d’un million de kilomètres carrés de forêts tropicales endommagées qui présentent un fort potentiel de restauration.

« La restauration des forêts tropicales est fondamentale pour la santé de la planète, et c’est une protection face à l’urgence climatique aujourd’hui et pour les générations futures », a déclaré l’auteur principal, Pedro Brancalion, de l’Université de São Paulo. C’est la première fois qu’une étude scientifique permet aux gouvernements, investisseurs et autres personnes cherchant à restaurer les forêts tropicales humides mondiales, de déterminer les emplacements précis où la restauration des forêts est le plus viable, durable et bénéfique. La restauration des forêts est une nécessité, et c’est faisable.

Six pays, tous situés en Afrique, ont le potentiel le plus élevé d’ avantages multiples en cas de restauration réussie : le Rwanda, l’Ouganda, le Burundi, le Togo, le Soudan du Sud et Madagascar. La plupart d’entre eux ont perdu des forêts tropicales humides, mais leur potentiel de récupération de la biodiversité, du carbone et des ressources en eau est élevé

 Sources : E.S. avec :
. Mongabay






Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.

Lire aussi : Des fourmis et des hommes. La vie au cœur de la forêt tropicale
Dans les mêmes dossiers       Forêts tropicales