Accueil > Brèves >

La production de plastique va augmenter de 40 % d’ici 2030

4 janvier 2020



Depuis 2010, l’industrie pétrochimique a investi des sommes colossales dans des usines de production de plastique — environ 200 milliards de dollars — et prévoit d’en dépenser 100 milliards de plus. Résultat : la production de plastique va augmenter de 40 % d’ici 2030.

Alors qu’il y a vingt ans, les conséquences sur le climat de cette production de plastique étaient mineures, elles sont désormais gigantesques. La production et le traitement du plastique consomme aujourd’hui presque 14 % de tout le pétrole et le gaz mondial. Si la production et l’utilisation de plastique continuent de croitre au même rythme, d’ici à 2030, les émissions de gaz à effet de serre liées au plastique pourraient atteindre 1,34 gigatonnes par an, soit ce qu’émettent près de 300 centrales à charbon.

Le plastique, selon l’Agence internationale de l’énergie pourrait représenter 15 % du budget carbone annuel et cette industrie pourrait représenter l’équivalent du cinquième pays le plus émetteur de gaz à effet de serre au monde – émettant davantage que l’Allemagne ou le Royaume-Uni, deux fois plus que tous les pays africains et presque autant que le transport maritime et l’aviation combinés.

La demande de plastique a augmenté de 3,5 % en 2019 — et même de 16 % dans une grande partie de l’Asie. Presque un tiers était à usage unique et moins de 10 % a été recyclé. Le reste a été amené dans des décharges, brûlé dans des incinérateurs ou non collecté – presque huit millions de tonnes de plastique se retrouvent ainsi dans les mers, via les rivières.

Selon une étude de l’université canadienne de Dalhousie, 1,8 millions de déchets reposent au fond de la mer dans la Baie de Fundy entre la Nouvelle-Écosse et le Nouveau-Brunswick au Canada. La moitié de ces détritus sont des morceaux de plastique (le reste étant des câbles, du matériel de pêche, etc). Le WWF a, lui, calculé que 570.000 tonnes de plastiques sont déversées dans la Méditerranée chaque année – l’équivalent de 33.800 bouteilles de plastique chaque minute.

Face à cette pollution, l’Union Européenne a pris des mesures afin que tous les emballages plastiques soient réutilisables ou recyclables d’ici 2030. Elle souhaite également que 90 % des bouteilles en plastique soient recyclées d’ici 2025. Les pays asiatiques, dont les côtes sont massivement polluées, ont promis d’agir – l’Inde et le Pérou ont prévu d’éliminer tous les plastiques à usage unique d’ici 2022 et les Maldives ont dit qu’elles supprimeraient progressivement tous leurs plastiques non-biodégradables.






Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.

Lire aussi : Les plastiques sont-ils toujours toxiques pour les organismes marins ?
Dans les mêmes dossiers       Déchets