Accueil > Editorial > Brèves >

La France baisse ses ambitions de réduction des émissions de gaz à effet de serre

21 janvier 2020



Le lundi 20 janvier, l’exécutif a révélé sa stratégie nationale bas-carbone (SNBC) révisée pour la période 2019-2023. Le gouvernement a choisi de relever le budget carbone pour cette période, ce qui permettra à la France d’émettre plus de CO2 que prévu. Dans le détail, il passe à 422 millions de tonnes de CO2 équivalent en moyenne par an, contre 398 millions prévus initialement en 2015.

Cet ajustement est prévu pour être compensé au cours du troisième budget carbone, qui couvre la période 2024-2028. Celui-ci reste quasi inchangé par rapport à la première SNBC de 2015 à 359 millions de tonnes de CO2 équivalent en moyenne annuelle. Cela signifie qu’entre 2024 et 2028, il faudra baisser nos émissions de 63 millions de tonnes de CO2 équivalent, contre 41 millions prévus initialement, soit une baisse de 50 % supplémentaire. Un effort qui semble peu réaliste. À titre de comparaison, entre 2015 et 2018, nous avons réduit nos émissions de seulement 13 millions de tonnes. Cette stratégie révisée est mise en consultation jusqu’au 19 février prochain.

« Le gouvernement éloigne notre pays de l’Accord de Paris en proposant une feuille de route pour le climat qui augmente les émissions de gaz à effet de serre jusqu’à 2023 par rapport aux objectifs précédemment fixés, a déploré Anne Bringault, responsable transition énergétique au Réseau Action Climat (RAC). Pire, il ne prévoit pas les actions suffisantes pour atteindre cet objectif pourtant largement insuffisant. »






Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.
Sur les mêmes thèmes       Climat