Accueil > Editorial > Brèves >

L’énergie nucléaire pourrait être exclu de la « finance verte » par le Parlement européen

8 décembre 2019



Les négociateurs du Parlement européen se sont mis d’accord jeudi 5 décembre sur une nouvelle classification des investissements en finance verte, qui influera sur l’affectation des milliards d’argent d’investisseurs privés dans les technologies "propres". Le charbon et, en principe, le nucléaire, en sont exclus.

C’est une défaite pour la France, qui a fait du lobbying pour que l’énergie nucléaire soit reconnue comme une source d’énergie à faible émission de carbone.

La classification fournira aux investisseurs, aux fonds de pension et aux sociétés de capital-investissement « une définition commune de ce qui est vert et de ce qui ne l’est pas » afin de canaliser plus de capitaux vers des entreprises durables et d’empêcher le « green-washing », avait déclaré la Commission européenne l’année dernière lorsque le nouveau règlement a été proposé.

L’accord doit encore être officiellement approuvé par les États membres de l’UE et le Parlement européen.

"L’énergie nucléaire devrait faire partie de cet écolabel", avait déclaré le ministre français des Finances, Bruno Le Maire, en octobre, dans un commentaire qui a irrité l’Allemagne, l’Autriche et le Luxembourg, les pays de l’Union européenne les plus opposés au nucléaire.

Source : Euractiv






Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.

Lire aussi : Le nucléaire trop lourd et coûteux pour sauver le climat, selon un rapport
Dans les mêmes dossiers       Europe Nucléaire