Accueil > Editorial > Brèves >

L’aviation a joué un rôle central dans la propagation du coronavirus

18 mars 2020



Les avions ont joué un rôle crucial dans la propagation rapide et mondiale du coronavirus. C’est ce que raconte un article fouillé du site d’information Ricochet.

Alors que le rôle de l’aviation dans la propagation des épidémies au 21e siècle est un fait reconnu depuis plusieurs années par la communauté scientifique (ici, un article paru en 2006), l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI) n’a pas voulu restreindre les vols internationaux. Le 4 février, elle a mis les gouvernements en garde contre l’imposition de « mesures sanitaires supplémentaires susceptibles d’entraver de manière importante le trafic [aérien] international ». Les premiers cas d’infection avaient pourtant été déclarés de deux à trois semaines plus tôt chez des voyageurs qui venaient de Chine, très majoritairement en avion.

Dans un article publié fin février, le chercheur étasunien Madhav Marathe et ses collègues ont signalé que le coronavirus s’est rapidement répandu hors de Chine en suivant le réseau aérien.

Le 9 mars, l’OACI a finalement adopté une déclaration affirmant « la nécessité urgente de réduire le risque pour la santé publique que constitue la propagation de la Covid-19 par le transport aérien », mais le mal était déjà fait. L’OACI s’inquiétait par ailleurs « des incidences économiques de la flambée de Covid-19 sur le transport aérien et l’aviation civile ».

Selon l’IATA, l’Association Internationale du Transport Aérien, citée par France Info, cette crise sanitaire pourrait coûter au secteur jusqu’à 113 milliards de dollars. Pour autant, les compagnies tableraient sur un scénario similaire à celui du SRAS en 2003, qui avait vu le trafic chuter très rapidement avant de rebondir, et revenir à la normale au bout de six mois.

 Source : Reporterre avec Ricochet.
 Photo : appareil Airbus via Wikipedia.






Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.

Lire aussi : Le coronavirus, une épidémie favorisée par l’avion et le dérèglement climatique
Dans les mêmes dossiers       Transports Coronavirus