Accueil > Editorial > Brèves >

L’ONF abandonne l’usage de pesticides en forêt publique

21 octobre 2019



Vendredi 18 octobre 2019, l’Office national des forêts (ONF) a annoncé l’abandon de la prescription et de l’usage d’herbicides, insecticides et fongicides dans les forêts publiques.

Ces substances chimiques étaient utilisées « pour maitriser la végétation dite "concurrente", susceptible d’entraver la croissance des arbres ». L’établissement public privilégiera désormais des « alternatives mécanisées ou des techniques de bio-contrôle des ravageurs et parasites ».

Cette décision fait suite à une mobilisation de plusieurs associations environnementales qui avaient publié un manifeste et une pétition en mars 2019 pour demander l’arrêt de l’usage de produits phytosanitaires dans les zones non agricoles comme les forêts.

En 2018, l’ONF avait déjà abandonné l’utilisation du glyphosate dans les forêts domaniales de l’Etat et les forêts communales.

Cette décision ne concerne cependant que les forêts publiques et non pas les forêts privées qui représentent deux tiers des superficies françaises. Comme le rappelle l’ONG les Amis de la Terre, la réglementation concernant l’usage des pesticides pour les plantes sauvages reste très floue. On estime encore que plus de 70 herbicides, fongicides et insecticides sont autorisés dans les forêts privées.






Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.

Lire aussi : Le glyphosate sévit aussi en forêt, dont l’exploitation s’industrialise
Dans les mêmes dossiers       Forêt