Accueil > Editorial > Brèves >

L’Europe interdit le chlorpyrifos, un pesticide neurotoxique

6 décembre 2019



Les représentants des États membres de l’Union européenne ont voté, ce vendredi 6 décembre, en faveur de l’interdiction du chlorpyrifos et du chlorpyrifos-méthyl.

Ce vote, obtenu dans le cadre du comité des plantes, des animaux, des denrées alimentaires et des aliments pour animaux (Scopaff), fait suite à une proposition de la Commission européenne de ne pas renouveler l’autorisation de ces substances neurotoxiques, qui expire le 31 janvier 2020.

Le chlorpyrifos est l’un des pesticides les plus couramment utilisés en Europe et ses résidus sont souvent présents dans les fruits, les légumes, les céréales et les produits laitiers, ainsi que dans l’eau de boisson. « L’exposition au chlorpyrifos, même à faible dose, est dangereuse et a été associée à des troubles du développement neurologique chez les enfants, tels qu’un risque accru d’autisme, une perte de mémoire de travail, un trouble de l’attention ou une hyperactivité et une diminution du QI. Les enfants sont particulièrement à risque car leur cerveau est encore en développement », précise l’ONG Générations futures dans un communiqué.

De nombreuses études ont montré que le chlorpyrifos était un perturbateur du système endocrinien. Bien que moins documenté, le chlorpyrifos-méthyle chimique a une structure très similaire à celle du chlorpyrifos. En outre, les deux formes de chlorpyrifos partagent les mêmes preuves épidémiologiques de toxicité neurodéveloppementale.






Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.
Dans les mêmes dossiers       Pesticides