Accueil > Editorial > Brèves >

Habitants et élus bloquent les travaux du Charles-de-Gaulle express

5 février 2019



Lundi 4 février dans la matinée, élus et riverains de Mitry-Mory (Seine-et-Marne) ont bloqué le chantier de la ligne du Charles-de-Gaulle Express, qui doit relier l’aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle à la gare de l’Est. Une cinquantaine de riverains mais aussi des élus ont bloqué l’accès, empêchant les camions d’arriver sur le site et empêchant les travaux.

Ils dénoncent le début des travaux alors que la concertation sur l’intérêt de cette ligne n’est pas terminée. La maire de Mitry-Mory, dans un communiqué, a expliqué que « Madame Élisabeth Borne, ministre des Transports, a confié à monsieur Michel Cadot, préfet de la région Île-de-France, l’organisation d’une concertation visant à déterminer l’opportunité de son maintien. Ce faisant, elle s’est engagée à ce que ce projet soit abandonné si démonstration était faite de son impact négatif sur les transports du quotidien, notamment sur les lignes B, K et P. Pourtant, avant même la fin de cette concertation, les travaux du CDG Express ont débuté à Mitry-Mory dès le lundi 28 janvier. »

Les élus écologistes d’Île-de-France demandent également, dans un communiqué en date du mardi 5 février, l’arrêt immédiat des travaux. « Ce projet est à contre-courant des besoins des transports du quotidien des millions de Francilien-nes qui attendent des améliorations concrètes de leurs conditions de vie et de transports qui ne cessent de se dégrader », rappelle Julien Bayou. « Toutes les études montrent que la construction et l’exploitation du CDG Express viendra perturber le faisceau nord des transports franciliens, l’un des plus empruntés de France et des moins robustes à ce jour. Pour rappel, le trafic du CDG Express représentera moins de 3% du trafic journalier du seul RER B ! »






Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.
Dans les mêmes dossiers       Transports