Accueil > Editorial > Brèves >

Dans les lacs, les algues se multiplient à cause du changement climatique

17 octobre 2019



Une étude, publiée dans le journal Nature le 14 octobre, montre une augmentation importante des algues dans les lacs d’eau douce, dont les effets sont empirés par le réchauffement climatique. Les chercheurs ont étudié 71 grands lacs, répartis dans 33 pays.

Les résultats de l’étude démontrent une augmentation nette de l’efflorescence algale durant les périodes estivales sur les trente dernières années. L’intensité de l’efflorescence a bondi dans les deux-tiers des lacs étudiés, mais n’est redescendue ensuite que dans six cas.

Les chercheurs ont pu lier clairement ce manque de résilience des lacs au réchauffement climatique. Ils ont révélé que les lacs ayant subi le moins de vagues de chaleur sont ceux qui se sont adaptés le plus facilement aux algues proliférantes, là où ceux qui ont été les plus chauffés par des vagues de haute température subissaient davantage de dégâts au long terme. « Cela suggère que le changement climatique entrave déjà la récupération de certaines zones », ont indiqué les chercheurs dans le communiqué de l’université Carnergie.

Avec la prolifération d’algues vient la prolifération de phytoplanctons, dont certaines espèces peuvent produire des substances toxiques. Une surabondance d’algues peut aussi entraîner une obstruction aux mouvements d’espèce aquatiques ainsi qu’une trop forte consommation d’oxygène. Résultat, les animaux sont asphyxiés, les « zones mortes » se multiplient.

 Source : Numerama.

 Photo : Algues sur le lac de Morat Murten See (wikipedia)






Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.

Lire aussi : Algues vertes en Bretagne : 4 points pour comprendre le problème
Dans les mêmes dossiers       Eau, mers et océans