Accueil > Editorial > Brèves >

Bercy veut supprimer 1.700 postes au ministère de l’Écologie en 2020

17 septembre 2019



Alors que le projet de loi de finances (PLF) pour 2020 doit être présenté le 27 septembre en Conseil des ministres, les ministères se sont vu transmettre durant l’été leur feuille de route en matière d’effectifs pour l’an prochain. Selon les informations du Parisien et du Monde, les deux plus fortes baisses (en équivalents temps plein) concerneront le ministère de la Santé et celui de la Transition écologique et solidaire.

Le ministère de l’Écologie devrait ainsi perdre 1,8 % d’effectifs (− 1.769 postes) en 2020 et 5 % (− 4.961 postes) d’ici trois ans. Ces réductions d’effectifs s’ajouteraient ainsi aux précédentes : - 3,7 % entre 2014 et 2015, - 2,9 % entre 2015 et 2016, - 12,2 % entre 2017 et 2019, selon les chiffres donnés par les syndicats.

La CGT, la CFDT, FO et FSU — quatre syndicats représentant des agents du ministère — ont formé un « Conseil de défense du ministère de l’Écologie », qui rappelle, dans un communiqué que « les ministères de la Transition écologique et solidaire, du Transport, de la Cohésion des territoires sont des acteurs indispensables à mobiliser pour mener les politiques publiques nécessaires à une réelle transition écologique et solidaire. Ils regorgent à cet effet de compétences mobilisables qui ne demandent qu’à s’exprimer pour garantir et mettre en œuvre des politiques ambitieuses d’aménagement du territoire intégrant mobilité et habitat durables au service de cette nécessaire transition écologique et solidaire ».






Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.
Sur les mêmes thèmes       Politique