Accueil > Editorial > On en parle >

Avec le jeûne, accueillir le présent

10 juillet 2019 / Jean-Luc Souveton



Dans « Soif de vie », le père Jean-Luc Souveton, interviewé par Adrien Bail, explique comment la pratique du jeûne alliée à celle de la méditation favorise un chemin d’intériorité vers un infini mystérieux mais accessible, « cette faim qui est au cœur de toute personne ».

Faire de la place, accueillir le présent, se dépouiller pour rechercher l’essentiel. Depuis une quinzaine d’années, le père Jean-Luc Souveton, prêtre du diocèse de Saint-Étienne et « délégué diocésain au développement personnel et aux spiritualités hors frontières », anime des sessions jeûne et méditation dont le but est de se reconnecter à soi-même, à ses émotions, à son histoire et son projet de vie. La pratique du jeûne alliée à celle de la méditation favorise ce chemin d’intériorité, vers cet infini mystérieux mais accessible.

Croyant ou non, expérimenté ou non, chacun peut devenir un « chercheur ». Pour la première fois, Jean-Luc Souveton s’exprime sur sa pratique, sur son histoire — aux accents douloureux —, sur les centaines de personnes rencontrées qui ont laissé le témoignage d’une expérience surprenante et régénérante. Elles se découvrent en quête de l’essentiel, avec « cette faim qui est au cœur de toute personne », impossible à satisfaire par le consumérisme ou les produits du fini.

Un appel à la rencontre.







Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.