Accueil > Brèves >

Airbus force la reprise du travail chez ses sous-traitants, dénonce la CGT

25 mars 2020



La CGT des Ateliers de la Haute-Garonne, un sous-traitant d’Airbus, dénonce une reprise accélérée du travail. Le syndicat explique que la direction de l’usine a convoqué lundi 23 mars un comité social et économique (CSE) extraordinaire afin d’organiser une reprise du travail, ce alors qu’une fermeture de l’usine pour quinze jours avait été actée. Cette usine fabrique des rivets pour les avions Airbus.

« Mais, "pour ne pas se fâcher avec Airbus", comme l’a reconnu le patron, nous devons rouvrir dès cette semaine », déplore le syndicat, qui s’interroge : « Quelle est l’urgence alors que tout le pays est confiné ? Fabriquer des rivets, est-ce vraiment l’essentiel ? »

Il dénonce par ailleurs que Airbus ait pu bénéficier d’une livraison de 20.000 masques, et leur usine 11.000 masques de protection pour continuer le travail. La CGT de l’entreprise demande que ces masques soient remis au personnel de santé. Elle propose également que la production soit réorientée vers une production plus essentielle pendant la crise sanitaire, et produise des pièces de respirateurs.






Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.
Dans les mêmes dossiers       Covid-19