Accueil > Editorial > Brèves >

87 plaintes contre le glyphosate déposées à Rennes

27 novembre 2019



Ce mercredi 27 novembre, 87 plaintes pour mise en danger de la vie d’autrui, tromperie aggravée et atteintes à l’environnement ont été déposées au tribunal de grande instance de Rennes (Ille-et-Vilaine). Depuis le lancement de la campagne des pisseurs involontaires de glyphosate, qui vise à analyser les résidus de cette substance dans les urines, plus de 700 prélèvements ont eu lieu en Bretagne. Plus de 5.000 à l’échelle nationale.

Alors que la norme européenne sur l’eau potable fixe un seuil à ne pas dépasser de 0,1 nanogramme par millilitre d’eau (0,1 ng/ml), toutes les analyses menées dans les urines sont au-dessus de cette limite. À Rennes, chaque participant portait un tee-shirt avec son résultat d’analyse. On peut y lire : 0,78 ng/ml, 1,7 ng/ml, 2,87 ng/ml et ainsi de suite.

Les plaintes déposées ce matin dans la capitale bretonne ne sont pas les premières, il y en a déjà eu à Saint-Brieuc il y a un an et partout en France. Au total plus de 5.000 plaintes ont été déposées.






Vous avez aimé cet article ? Soutenez Reporterre.

Lire aussi : Contaminés par le pesticide, « les pisseurs de glyphosate » portent plainte
Dans les mêmes dossiers       Pesticides